Réalisation: Tracey Deer
Scénarisation: Tracey Deer et Meredith Vuchnich

La réalisatrice mohawk Tracey Deer a réalisé Mohawk Girls, une comédie dramatique primée et encensée par la critique, pendant cinq saisons en tant que co-créatrice, réalisatrice et coscénariste. Débutant sa carrière en le documentaire, Tracey a réalisé les longs métrages documentaires One More River: The Deal that Split the Cree, Mohawk Girls, et Club Native, ainsi que la série documentaire Working it Out Together, (saison un et deux). Le travail de Tracey a été récompensé par deux prix Gemini et de nombreux prix dans plusieurs festivals de films, dont le festival Hot Docs. Elle a travaillé pour la CBC, l'Office national du film et de nombreuses sociétés de production indépendantes à travers le Canada, tant dans le domaine du documentaire que de la fiction. Elle a été nominée trois années de suite aux Prix Écrans canadiens pour meilleure réalisation d’une série humoristique pour Mohawk Girls et est récipiendaire du prix Birks Diamond Tribute au TIFF.

Diplômée du programme d'études cinématographiques du Dartmouth College en 2000, Tracey vit son rêve de raconter des histoires en image, un objectif de carrière qu'elle s'était fixé à l'âge de douze ans.

Beans

Coming Soon

Beans, douze ans, est au bord de la crise : tiraillée entre l’innocence de l’enfance et la délinquance de l’adolescence; prise entre le désir de sa mère de l’envoyer dans une école privée à majorité blanche et la volonté de son père de la transformer en une véritable guerrière mohawk, une Warrior, comme lui. Une histoire déchirante d’un passage à l’âge adulte qui se déroule pendant la crise d'Oka, un moment historique poignant, qui déchire le Québec pendant 78 jours de tension à l'été 1990.

Mot de la réalisatrice :

Ça fait longtemps que je porte ce projet. J'avais douze ans quand j'ai décidé qu'une fois adulte je deviendrais cinéaste. La même année, j'ai vécu la confrontation armée entre mon peuple, la nation mohawk, la police provinciale du Québec et l'armée canadienne, une confrontation appelée depuis crise d'Oka.

Bien que la crise d’Oka date d'il y a 30 ans, elle résonne toujours dans le contexte actuel d’activisme autochtone qui est en pleine expansion au pays. C’est l’évènement qui a lancé ce mouvement indispensable pour le changement. Aujourd'hui, nous avons eu la Commission de vérité et réconciliation du Canada, le gouvernement a présenté ses excuses pour les pensionnats et une enquête est présentement en cours sur les nombreuses femmes autochtones disparues et assassinées. Il y a eu de grands progrès, mais nous sommes encore loin du «et ils vécurent heureux à jamais…» car les communautés font face à des épidémies de suicides, au manque d'eau potable et à des problèmes sociaux dévastateurs liés aux traumatismes intergénérationnels, pour ne citer que quelques-uns de nos nombreux problèmes actuels. J'espère que ce film fera partie du discours qui fait avancer le processus de réconciliation.

Top